Des victimes de viol lors de la Deuxième Guerre mondiale parlent (France 24)

Des victimes de viol lors de la Deuxième Guerre mondiale parlent Vendredi 10 avril 2009 Au moment de l’invasion de l’Allemagne par les forces soviétiques, Ruth Schumacher, âgée alors de 19 ans, est violée par quatre soldats de lArmée rouge. Aujourd’hui, elle parle pour la première fois. Reportages « Les Américains se sont retirés de Halle et les Russes sont arrivés. Mes amies ont pris la fuite, mais moi je ne pouvais pas courir à cause dune blessure aux jambes. Cest là que les Russes mont rattrapée et quils mont violée. En cette fin juillet 1945, Ruth Schumacher est âgée de 19 ans. Elle est violée par quatre soldats de lArmée rouge à Halle, dans lest de lAllemagne. Deux millions de femmes qui se trouvent sur le front soviétique à la fin de la Seconde Guerre mondiale subissent le même sort. Des femmes qui se sont tues pendant des décennies. Dans lAllemagne daprès-guerre, à cause des crimes du régime nazi, personne nose parler des victimes allemandes. En Allemagne de lOuest, cétait un tabou politique, car on considérait que les Allemands ne pouvaient pas avoir été victimes. Dans la zone doccupation soviétique, en RDA, il était interdit de parler des exactions et des sévices commis par les soldats russes. Mais depuis quelques années, la parole se libère. Ces femmes qui ont refoulé toute leur vie le souvenir de ces viols racontent. Phillipp Kuwert, psychiatre de luniversité de Greifswald, dans le Nord-Est de lAllemagne, recueille leur témoignage. Il conduit actuellement la

Histoire de la contre-attaque soviétique, entre octobre 1941 et janvier 1942, sur le Front de l’Est, pendant la Seconde Guerre mondiale. Initialement, les forces soviétiques opérèrent une défense stratégique de l’oblast de Moscou en construisant trois ceintures défensives et en déployant des réserves militaires venant juste d’être mobilisées tout en rapatriant des troupes de Sibérie et d’extrême-orient. Ainsi dés l’arrêt de l’offensive allemands, les russes furent en mesure de lancer une vaste contre-offensive visant à rejeter la Wehrmacht sur ses positions à Orel, Viazma et Vitebsk manquant d’anéantir trois armées allemandes dans l’opération. La victoire de l’Armée rouge face à la Wehrmacht constitue le tournant géopolitique de la Seconde Guerre mondiale en Europe.

Sur le même sujet:

9 Comments

  1. niniafleur dit :

    @Elberiver11
    Ils n’entraient pas en libérateurs puisque l’Allemagne n’était pas occupée.

  2. niniafleur dit :

    C’est une vérité que les armées soviétiques arrivant en Allemagne ont pratiqué la politique de la terre brûlée, violant des milliers de femmes.

  3. AssiyaBen dit :

    lol bah c’est ça la guerre.

  4. Ronlemarrant dit :

    Il y a des psychopathes dans toutes les armées. Mais chut! Il ne faut pas le dire !

  5. Greenbat85 dit :

    Des traumatisés qui finissent par traumatiser à leur tour, voilà ce que la guerre a enseigné. Bon Dieu faites que le 21ème siècle soit celui de la paix…

  6. Greenbat85 dit :

    argh…et au Vietnam c’était un peu tout le monde…

  7. Bockschlag dit :

    Oui, cest terribile. En Italie cétait larmée du Juin

  8. Elberiver11 dit :

    Ce sont les « liberateurs » ou quoi????

    Ah, ben……

    Les « bonnes » liberateurs…..

  9. Elberiver11 dit :

    C’est terrible

Comments are now closed for this article.

Powered by Pro.tm | Russia.fr : An iRussie design by Traducteur